Au bout du suspense : une belle deuxième place pour Alpine

RETOURNER VERS LE SITE

Source : Renault Média 

Avec un public venu en masse pour assister à une course animée, la première visite du Championnat du Monde FIA WEC sur le circuit de Mexico a été un grand succès populaire et sportif.En lice pour la victoire tout au long des six heures, la Signatech-Alpine n°36 (Lapierre / Richelmi / Menezes) termine deuxième, à moins de deux secondes des vainqueurs! Sur la Baxi DC Racing Alpine n°35, le trio Panciatici / Tung / Cheng réalise sa meilleure prestation de la saison en terminant sixième.

Marquant le début de la saison outre-mer du FIA WEC, les 6 Heures de Mexico ont tenu toutes leurs promesses. Passionné de sport automobile, le public est venu nombreux pour découvrir l’élite de l’endurance automobile.

Vendredi, les qualifications se déroulaient sous un ciel voilé. La Signatech-Alpine n°36 confirmait la montée en puissance constatée au fil des séances d’essais libres, avec le deuxième temps de Menezes et Lapierre, ce malgré une touchette du second nommé. Panciatici et Cheng qualifiaient quant à eux la Baxi DC Racing Alpine n°35 en neuvième place de la catégorie LMP2.

Pour le départ de la course, donné samedi à 13h30, les nuages se massaient dans le ciel mexicain et les météorologues prévoyaient des averses pour la seconde partie de course.

Au volant des Alpine A460, Gustavo Menezes et Nelson Panciatici effectuaient les premiers relais. Restant en dehors des nombreux accrochages émaillant la course, le Californien maintenait la n°36 dans le groupe de tête, tandis que le Parisien effectuait une superbe remontée pour emmener la n°35 jusqu’à la quatrième place !

Puis les deux hommes étaient respectivement remplacés par Stéphane Richelmi et David Cheng. Le Monégasque ne tardait pas à hisser la n°36 en tête de la catégorie LMP2. Les écarts restaient faibles, mais c’est bien Alpine qui passait le cap de la mi-course en leader.

Alors que Ho-Pin Tung avait déjà relayé David Cheng, la pluie se mettait à tomber à 2h20 du drapeau à damiers. L’équipe en profitait pour faire rentrer Stéphane Richelmi, qui cédait le volant à Nicolas Lapierre.

 

Chaussée de pneus intermédiaires, la n°36 ressortait des stands en deuxième position, à une vingtaine de secondes du leader, tandis que la n°35 occupait la septième place, dans le même tour que le quatrième.

Tandis que la piste séchait, la n°36 passait en troisième position à cause d’un drive through reçu après un pitstop. Mais un coup de théâtre survenait après 5h25 de course, lorsque la G-Drive de tête rencontrait un problème. Nicolas Lapierre récupérait donc la deuxième place, à une dizaine de secondes de la RGR.

Menant la charge alors qu’une fine pluie faisait son retour, le pilote Alpine réduisait l’écart au fil des tours ! Quelque peu ralenti par le trafic et les drapeaux jaunes, Nicolas ne parvenait toutefois pas à prendre l’avantage et il franchissait la ligne d’arrivée à seulement 1’985 des vainqueurs…

 

Malgré un spectaculaire 360° survenu à une dizaine de minutes de la fin, Ho-Pin Tung égalait le résultat de Silverstone en emmenant la n°35 en sixième position.

Au classement général, Signatech-Alpine conserve la tête avec une belle avance de 30 points sur son plus proche poursuivant. Baxi DC Racing occupe désormais la 9e position avec 22 points.

 

La prochaine course du Championnat du Monde FIA WEC se déroulera sur les terres de Gustavo Menezes ! Dans deux semaines (15-17 septembre), les concurrents poursuivront leur affrontement aux États-Unis, sur le circuit d’Austin (Texas).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s